Communautarisme

Communautarisme [kɔmynotaʀism] n. m.

ÉTYM. 1951 ; de communautaire.

– Tendance à faire prévaloir les spécificités d’une communauté au sein d’un ensemble social plus vaste.

Le Grand Robert de la langue française, 2017.

__________

– Destruction des langues régionales et imposition de la langue de l’île de France et de l’Orléanais : le Français.
– Centralisation à Paris des pouvoirs politique, économique et médiatique (voir Statistiques).
– Toponymisation mémoricide, excluant l’histoire au profit de la géographie et de l’hydrographie (voir Hérault).
– Invention du roman national, « Nos ancêtres les Gaulois », etc. (voir Histoire et mythologie).
– Formatage médiatique (voir L’accent)
La République Française impose à tout un territoire les standards d’une seule communauté, celle d’Île de France. Une communauté blanche, chrétienne, et francophone avec accent septentrional (voir au-dessus la transcription phonétique de « communautarisme »).
Il n’y a pas plus communautariste que la République Française.
Quand un républicain français vante la diversité, j’ai l’impression d’entendre un végan faire l’apologie du saucisson…

 

Juan / Alli Berador